Los « Basses » de Cijara

El pantano de Cijara, est le premier d’une chaîne de barrages (en partant de l’amont) qui retient le cours du rio Guadiana séparant les régions de La Mancha et d’Estremadura.

J’ai rarement vu un temps aussi maussade dans ce coin qui a vu naître mon père et qui souffre le plus souvent d’une sécheresse chronique. D’ailleurs le niveau du barrage est assez bas et ces précipitations lui feront le plus grand bien.

 Si la Jara, plante qui a donné le nom à cette région et l’olivier en sont des représentants naturels, il est une espéce allochtone qui a trouvé son bonheur dans ces eaux domptées par les grandes murailles.

 

 

Il s’agit d’un partenaire de choix pour le "palmiste", parfois facile à leurrer, mais souvent très averti, cela devient un vrai casse tête pour arriver à le décider, j’ai nommé le black-bass (à grande bouche).

Camille et moi avons vu des chasses formidables sur une blanchaille que j’ai trouvé plus abondante que les années précédentes. Cependant, (ou bien est ce pour cela ?) nous avons eu un mal de chien pour tromper micropterus salmoides.

 

Un commentaire.

Les commentaires sont fermés.